Le Concert royal de la Nuit

Grand divertissement pour le Roi Soleil

12730

23 février 1653. Louis XIV n’a encore que quinze ans lorsqu’il danse, couvert d’or et de pierreries, le Ballet royal de la Nuit. Le Roi-Soleil est né ! Ce moment fondateur du Grand Siècle est aussi connu des historiens et des musicologues qu’il était inouï jusque-là, resté dans la seule mémoire du public de l’époque et sur les partitions très incomplètes du bibliothécaire du roi. Sébastien Daucé a consacré trois ans à cette reconstitution musicale exceptionnelle à partir des bribes musicales conservées.

Alors que le royaume de France sort des troubles de la Fronde des Princes contre le pouvoir royal, Mazarin rentre dans Paris accompagné du jeune Louis XIV, alors âgé de 15 ans. Le puissant ministre avait été contraint de quitter la capitale au plus fort du conflit. Ce fin politique décide alors d’organiser un de ces grands divertissements, dont il supervise toute la création. Derrière ce projet d’apparence festive et magnifique, le ministre envisage avant tout un objet politique dont le but est d’asseoir le pouvoir du jeune roi.

Mazarin requiert le talent des plus grands artistes du royaume pour la composition de ce grand Ballet de la nuit ; c’est aussi la première fois qu’un ballet de cour est représenté face au public sur les planches d’un théâtre. Au gré de quatre veilles, se succèdent des entrées (épisodes dansés par des personnages masqués et costumés) où apparaissent successivement des voleurs, des bergers, des filous, des gueux, des princes, des allégories des jeux et des plaisirs, les Parques, la Tristesse, ou encore les Grâces.

Cette litanie totalement fantasque trouve son unité dans le sujet principal du ballet : tous illustrent à leur manière ce monde merveilleux et parfois irréel de la Nuit. À l’approche de l’aube, l’Aurore surgit et annonce une clarté nouvelle dont l’éclat n’a pas d’égal : c’est le Soleil, dansé par Louis XIV. Ainsi, vainqueur des ténèbres, le jeune roi danse, entouré des prince ralliés à sa cause.

Le Concert royal de la Nuit mêle des scènes entières de ce ballet à des scènes des premiers opéras italiens représentés en France et commandés par Mazarin. Au gré d’allégories, de divertissements et de songes, ce programme inédit qui vit pour la première fois Louis XIV apparaître en Roi Soleil retrouve tout son éclat avec l’ensemble Correspondances.

Sortie Harmonia Mundi 9 septembre 2015 :
Limelight Magazine Opera Recording of the Year 2016, Echo Preis World Premiere Recording of the Year 2015, Choc de Classica de l’année 2015, ffff Télérama, **** The Times, Meilleur disque de l’année 2015 De Standaard, Editor’s Choice Gramophone, Coup de Cœur de l’année 2015 La Croix …

PROGRAMME

Textes : Isaac de Benserade (1613-1691)
Musique de Jean de Cambefort (c.1605-1661), Antoine Boësset (1587-1643), Louis Constantin (1697-1779), Michel Lambert (1610-1696)
Extraits de l’Ercole amante de Francesco Cavalli (1602-1676) et de l’Orfeo de Luigi Rossi (1597-1653)
Reconstitution de la musique du Ballet royal de la nuit, danses et airs, par Sébastien Daucé

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!