Divertissements

mise en espace Jos Houben & Emily Wilson

21593

Charpentier est un sujet paradoxal. On en connaît très bien l’œuvre avec ses vingt-huit magnifiques volumes de partitions, copiées de sa main ; en même temps, ce n’est probablement que la partie émergée de l’iceberg… Ensuite, les principaux jalons de sa carrière sont connus mais on ne sait rien de sa formation. On le reconnaît aujourd’hui comme le plus grand compositeur de musique sacrée du Grand Siècle, et en même temps… en même temps quoi d’ailleurs ?

Il faut passer les sublimes pages de leçons de ténèbres, de motets pour les Guise, de psaumes pour les Jésuites, pour tomber sur quelques feuillets autrement truculents, et s’apercevoir que tout au long de sa vie, notre Marc-Antoine Charpentier n’est pas indifférent à l’humour. Est-ce à ce titre que Molière repère dès le début des années 70 (1670), ce jeune compositeur tout juste rentré d’Italie ? Le grand Molière, tout juste brouillé avec l’autre Baptiste (Lully) ayant tiré toute la couverture Louis-Quatorzienne à lui, recherche un musicien de talent qui pourra tourner quelques notes sur les vers des intermèdes qui entrecoupent les actes de ses comédies. Ainsi, le jeune Charpentier rejoint-il la troupe des Comédiens français. Des œuvres qui naissent de cette collaboration, la plus célèbre est le Malade Imaginaire. Bien d’autres encore nous sont parvenues, révélant tout le fantasque débridé que le public d’alors attendait. L’humour se transforme d’un siècle à l’autre : il était potache et franc, tout le public en riait, il est devenu politiquement incorrect et on le lit maintenant au second degré.

Charpentier fait preuve tout au long de sa vie d’un humour franc, subtil, entier , emportant avec lui ceux qui l’entendent ; ce sens de la dérision révèle encore et toujours sa vraie nature : visionnaire, éminemment subtil, profond et définitivement génial.

PROGRAMME

Les Plaisirs de Versailles

La Comtesse d’Escarbagnas / La la Bonjour
Ouverture de la Comtesse
Lalalala bonjour
O la belle symphonie

Le Sicilien
Ouverture
Beauté dont la rigueur
Voulez-vous beaux bizarre

Les Plaisirs de Versailles
Ouverture
Scène 1 – La Musique
Scène 2 – La Musique, la Conversation et le Chœur
Scène 3 – Un des Plaisirs
Scène 4 – Le Jeu et les susdits

Le Malade imaginaire
Polichinelle & fantaisie des interruptions

Les Arts florissans

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!