«Fête et rites de la confusion »- Transfuge

Sébastien Daucé redonne tout son éclat à cet ébouriffant chassé-croisé qu’est « Cupid and Death », masque datant du XVIIe siècle anglais signé James Shirley sur des musiques composées par Matthew Locke et Christopher Gibbons où, bien malgré eux, Amour et Mort échangent leur rôle au grand dam de Nature qui y perd son latin.

Lire l’article en entier

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!