« Dans la grande salle de la Laeiszhalle, on aurait pu entendre une mouche voler tant le public était happé. » – Hamburger Abendblatt

« Dans la grande salle de la Laeiszhalle, on aurait pu entendre une mouche voler tant le public était happé. […] Avec autant de subtilité, d’élégance et de charme, […] on ne pouvait que soupirer intérieurement à l’écoute de chaque nouveau chant, toujours plus beau que le précédent. […] Mais la principale étoile de la soirée était la chanteuse Lucile Richardot, incarnant tout à la fois la galanterie et la tristesse, la fureur et la ferveur. »

Lire l’article en entier

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!