« Dans le cadre du festival d’Ambronay, Sébastien Daucé et l’ensemble Correspondances ont suivi Orphée dans sa descente aux enfers » – Le Progrès

« Cet opéra de chambre de moins d’une heure est sans doute ce que Charpentier a écrit de plus beau. Le livret s’arrête au moment où le héros ramène Eurydice sans se retourner. Ce happy end se traduit dans une musique radieuse, une polyphonie chorale riche, une réelle tension dramatique. J’ai complété le programme avec des oeuvres de Purcell (prologue intermède et épilogue) qui nous permettront d’entendre la voix de Lucile Richardot. » Sébastien Daucé

Lire l’enterview en entier

Ce concert témoigne de la constance de Correspondances et du talent de Sébastien Daucé à restituer cette musique en privilégiant les nuances et la poésie au détriment de la pure expressivité. Pourquoi ? Le jeune chef vous l’expliquera très bientôt dans le mooc (massive open line course) autrement dit, formation en ligne ouverte à tous, qu’il prépare avec Saskia de Ville, animatrice à France Musique, en partenariat avec le festival d’Ambronay. On ne pouvait trouver meilleur passeur que ce héraut de Charpentier. Nul besoin de connaître la musique pour vous inscrire. Et c’est gratuit.

Lire l’article en entier

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!