Refusant les surcharges instrumentales, qui se piquent de donner aux musiques anciennes un relief plus actuel, le chef français privilégie la clarté des voix et le ciselé de la polyphonie. »

« Refusant les surcharges instrumentales, qui se piquent de donner aux musiques anciennes un relief plus actuel, le chef français privilégie la clarté des voix et le ciselé de la polyphonie. La solennité du propos et sa dimension méditative y gagnent une belle épaisseur, rappelant que le XVIIe siècle français eut décidément bien des visages. »

capture-decran-2016-11-04-a-10-15-28

 

Copyright 2022 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

Réalisation Yourra!

ShareTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!