« Le Charpentier de Sébastien Daucé séduit par une sobriété ardente, qui, pour être retenue n’en effleure pas moins les âmes d’un souffle brûlant. Ce sont cette douceur et cette amertume mêlées, soulignées par la cohésion d’un ensemble Correspondances dont on ne saurait distinguer l’un ou l’autre qui forgent cet instant hors du temps, cet univers contenu dans une Abbatiale d’Ambronay qui se fait alors Speculum Mundi (Miroir du Monde). »

« Le Charpentier de Sébastien Daucé séduit par une sobriété ardente, qui, pour être retenue n’en effleure pas moins les âmes d’un souffle brûlant. Ce sont cette douceur et cette amertume mêlées, soulignées par la cohésion d’un ensemble Correspondances dont on ne saurait distinguer l’un ou l’autre qui forgent cet instant hors du temps, cet univers contenu dans une Abbatiale d’Ambronay qui se fait alors Speculum Mundi (Miroir du Monde). »

 

ODB – 18 Septembre 2014

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!