« Il y a longtemps – depuis les premiers disques des Arts Florissants de William Christie – qu’une interprétation n’avait restitué à cette musique fragile une saveur aussi fraîche, un équilibre aussi délicat et limpide entre voix et instruments, une aisance aussi naturelle dans les ornements. La grâce. »

« Il y a longtemps – depuis les premiers disques des Arts Florissants de William Christie – qu’une interprétation n’avait restitué à cette musique fragile une saveur aussi fraîche, un équilibre aussi délicat et limpide entre voix et instruments, une aisance aussi naturelle dans les ornements. La grâce. »

 

Gilles Macassar

Télérama – 4 septembre 2013

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!