«Songs» : si ce n’est toi, c’est donc ta cire – Libération

Aux Bouffes du Nord, le metteur en scène Samuel Achache et l’organiste Sébastien Daucé font vibrer la fibre mélancolique sur des airs britanniques du XVIIe siècle.

Elle est agenouillée sur du granulat de liège brûlé et détruit au piolet des plaques de cire. L’affaire prend du temps. Elle y cherche son cœur. Alors elle frappe et les copeaux volent. Derrière elle, huit musiciens et deux chanteurs de l’ensemble baroque Correspondances l’observent en silence. Bientôt, ils reprendront le fil de la playlist des chansons britanniques du XVIIe siècle qui sous-tend le projet. A moins que ce ne soit un prototype. Comme dans tous les spectacles de Samuel Achache, l’inconnu côtoie l’inédit et, si on ne sait pas vraiment où l’on va, on se doute que le voyage sera étourdissant. Aux Bouffes du Nord, ce Songs, burlesque, tragique, lyrique, avec des sketchs mais une trame au long cours, par moment livré en version de concert, le reste du temps en opéra de chambre, insaisissable par quelque bout qu’on le décrive, n’échappe pas à la règle.

Guillaume Tion

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!