« Songs » : La mélancolie anglaise du XVIIe siècle vue avec humour – Toute la Culture

Le Théâtre du Bouffes du Nord présente, jusqu’au 20 janvier, le spectacle « Songs », construit à partir du programme créé par l’Ensemble Correspondance : « Perpetual Night ». Représenté pour la première fois à Lyon en octobre dernier dans le cadre du Festival d’Ambronay, cette pièce devient aujourd’hui un véritable « théâtre-concert ».

En entrant dans la salle, le spectateur découvre les draps blancs qui recouvrent entièrement la scène. Ces draps sont éblouissants sous l’effet de l’éclairage. Quelques figures géométriques derrière ces tissus laissent imaginer que des petits meubles, en l’occurrence les instruments à claviers, sont cachés là.

C’est le jour du mariage de Sylvia. Mais elle s’enfuit, enfermée dans les toilettes. Sa sœur Viviane tente de la rassurer, mais Sylvia part dans sa mémoire — « descente en elle-même » comme dit le metteur en scène Samuel Achache — où l’image de sa sœur se superpose avec celle de la directrice de la colonie de vacance. Dans cette confusion, ses souvenirs plus ou moins inconscients, flous et en désordre, ressortent d’une couche de vécus, symbolisée par la cire qui couvre tous les objets du décor. La cire, liquide puis solide, est aussi là pour montrer la transformation des émotions qui se déversent comme des flots, puis se métamorphosent en se fixant. Dans ce voyage intérieur, il y a une mère, à la fois fragile et autoritaire, qui n’arrive pas à s’exprimer autrement qu’en chantant. Et elle le fait à travers des airs mélancoliques du XVIIe siècle anglais.

<…>
C’est une pièce hautement originale, qui mêle le théâtre et le concert, débordante d’imagination et de poésie où la mélancolie est abordée avec le rire.

Victoria Okada

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!