« Nouvelle direction – Sébastien Daucé, premier directeur artistique invité du London Festival of Baroque Music, décrit son approche de la programmation »

« ‘It was a complete surprise for me to be asked’, Daucé confided to me over the phone from Paris, ‘because we are not so well-known in England.’I first met Richard [Heason] something like two years ago in London, at the same time as Ensemble Correspondances was preparing for staged performances in Lyon of sacred dramas by Charpentier ; but he surprised me by coming to France to see the show. Richard then suggested including it in the 2018 festival [LFBM], which was great news. And then, six months later, I received an email from him saying […] that they wanted to invite me to the first visiting director – […] !’

‘C’était une surprise complète pour moi, que l’on me demande’, me confia Daucé au téléphone depuis Paris, ‘parce que nous ne sommes pas si connus que cela en Angleterre’. ‘J’ai rencontré Richard [Heason] pour la première fois il y a quelque chose comme deux ans à Londres, au moment où Correspondances préparait la mise en scène de drames sacrés de Charpentier à Lyon ; mais il m’a surpris en venant en France pour voir le spectacle. Richard a alors suggéré de l’inclure dans l’édition 2018 du festival [LFBM], ce qui était une grande nouvelle. Puis, six mois plus tard, j’ai reçu un e-mail de sa part me disant […] qu’ils voulaient m’inviter pour être le premier directeur artistique invité – […] !’

Daucé’s programming forms the second half of this year’s LFBM, and he has selected a refreshing mix of young artists and more established musicians. […]. [Daucé] also highlights the contributions of […] colleagues such as mezzo-soprano Lucile Richardot, violin-and-gamba duo Les Coloquintes, and fellow harpsichordist Arnaud de Pasquale […].

La programmation de Daucé forme la seconde moitié de l’édition de cette année du LFBM, et il a sélectionné un mélange rafraîchissant de jeunes artistes et de musiciens plus confirmés. […]. [Daucé] met également en avant les contributions de collègues […] tels que la mezzo-soprano Lucile Richardot, le duo viole de gambe/violon Les Coloquintes, et son confrère claveciniste Arnaud de Pasquale […].

For their part, Daucé and Ensemble Correspondances will present two large-scale performances : first a version of the aforementioned Charpentier Histoires Sacrées that first got Richard Heason’s attention ; and, to the end of the festival, the spectacle that is Le Concert Royal de la Nuit, the 1653 entertainment devised as a showcase for the dancing of the young Louis XIV.

Pour leur part, Daucé et Correspondances vont présenter deux concerts de grandes envergure : tout d’abord une version des Histoires Sacrées de Charpentier, mentionnées plus haut et qui ont attiré l’attention de Richard Heason ; et, à la fin du festival, le spectacle qu’est Le Concert Royal de la Nuit, divertissement conçu en 1653 comme une vitrine de la danse du jeune Louis XIV.

‘My idea when doing the programming was not to have a big general theme, but to ask my favourite musicians to pay tribute to their most beloved composers – and I think that is all you need to make good music.’

Mon idée, lorsque j’ai conçu la programmation, n’était pas d’avoir un thème général, mais de demander à mes musiciens préférés de rendre hommage à leurs compositeurs préférés – et je pense que c’est tout ce dont on a besoin pour faire de la bonne musique. »

Adrian Horsewood, Early Music Today, Avril 2018

 

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!