Perpetual Night, reflet d’une période d’échange faste entre la France et l’Angleterre

« Au XVIIe siècle, l’influence de la musique française s’est étendue à l’Angleterre. Cela ne concernait pas seulement les différents genres, mais aussi la façon dont les morceaux étaient joués et chantés.
Les pionniers étaient des musiciens et des compositeurs français qui avaient trouvé
un emploi à la cour britannique, tout comme il y avait des artistes britanniques qui
voyageaient en France avec leur bagage artistique. Toutefois, c’est aussi le retour de Charles II de son
exil français qui a renforcé l’influence française sur la musique anglaise.
[…]

Le programme compilé avec grand soin et interprété sur ce nouveau CD d’Harmonia Mundi
est le reflet [de cette période d’échange]. Beaucoup de compositeurs du XVIIe siècle ont donné au Grand Siècle français une place de choix dans leur musique. Depuis des années, cette musique est la base, la raison d’être de l’ensemble français de renom Correspondances, dirigé par Sébastien Daucé, avec qui la mezzo Lucile Richardot, également française, se marie parfaitement de par ses interprétations créatives, que ce soit d’un point de vue vocal ou stylistique. Pour ceux qui l’ignoraient : Correspondances est l’un des nombreux ensembles spécialisés à avoir créé et choisi comme dominante la recréation historique de la musique baroque et renaissante, ce qui a aussi eu un impact sur les [recréations] des classiques viennois et compositions du début du romantisme.

« 

Aart van der Wal, april 2018

 

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!