« L’ensemble Correspondances, qu’on ne présente plus tant la réputation du jeune équipage a vu s’imposer la bande à Sébastien Daucé comme un ‘incontournable’ des programmations baroques. »

Correspondances nous sort des ténèbres

On démarre ce mardi 20 mars avec l’ensemble Correspondances, qu’on ne présente plus tant la réputation du jeune équipage a vu s’imposer la bande à Sébastien Daucé comme un “incontournable” des programmations baroques. Qui dit Correspondances dit bien évidemment Marc-Antoine Charpentier, compositeur totem de l’ensemble que l’on entendra dans le De Profundis ainsi que le Stabat Mater pour les religieuses. Moins attendu, le compositeur méconnu Bonifazio Graziani sera également à l’honneur avec un Magnificat et des Repons pour le vendredi saint, preuve de la volonté de l’ensemble de renouveler méticuleusement son domaine de prédilection en abordant de plus en plus la musique italienne.

G. M., LyonCapitale

Lire l’article en entier

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!