« Les instrumentistes entretiennent un flux musical d’une constante somptuosité, et les chanteurs tiennent leurs parties solistes et chorales avec un engagement sans faille, jouant les acrobates à l’occasion. Cela dure presque quatre heures, que l’on ne voit pas passer, et qui se terminent en apothéose. »

ffff Le Ballet Royal de la Nuit

« Les instrumentistes entretiennent un flux musical d’une constante somptuosité, et les chanteurs tiennent leurs parties solistes et chorales avec un engagement sans faille, jouant les acrobates à l’occasion. Cela dure presque quatre heures, que l’on ne voit pas passer, et qui se terminent en apothéose. » Sophie Bourdais

Lire l’article complet sur Télérama.fr

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!