« Cent dix-sept scènes qui se succèdent dans une fluidité parfaite ; des dizaines et des dizaines de costumes ; des lumières ciselées ; des chanteurs, danseurs, acrobates et, dans la fosse d’orchestre, les instrumentistes de l’ensemble Correspondances sous la direction princière de Sébastien Daucé. »

« Cent dix-sept scènes qui se succèdent dans une fluidité parfaite ; des dizaines et des dizaines de costumes ; des lumières ciselées ; des chanteurs, danseurs, acrobates et, dans la fosse d’orchestre, les instrumentistes de l’ensemble Correspondances sous la direction princière de Sébastien Daucé. » Emmanuelle Giuliani

L’article complet de La Croix

Copyright 2017 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!