«Le théâtre de Caen reconnu  » Scène lyrique  » reçoit un nouvel artiste en résidence»

Le théâtre de Caen reconnu  » Scène lyrique  » reçoit un nouvel artiste en résidence

L’Etat français a délivré au théâtre de Caen le prestigieux label  » Scène lyrique  » le reconnaissant ainsi comme opéra. Un coup double puisqu’en même temps, le théâtre reçoit en résidence l’ensemble baroque Correspondances. Explications avec Patrick Foll, directeur du Théâtre, Jean-Paul Ollivier, directeur régional des affaires culturelles de Normandie, Joël Bruneau, maire de Caen, Emmanuelle Dormoy, maire adjointe chargée de la Culture et des monuments historiques et le nouvel artiste à la tête de l’ensemble Correspondances, Sébastien Daucé.

Le théâtre de Caen peut s’enorgueillir de la reconnaissance que lui octroie le label « Scène lyrique », label délivré pour une période de trois ans qui permettra de « sanctuariser  la vitalité artistique du théâtre», selon les termes d’Emmanuelle Dormoy, maire adjointe chargée de la Culture et des monuments historiques. Un label prestigieux dont jouit actuellement une centaine de théâtres français. Pour Patrick Foll, directeur du théâtre, cette reconnaissance de l’Etat « est une véritable étape pour le théâtre » : « nous sommes bien une scène lyrique pluridisciplinaire et cela est unique en France », s’est ainsi félicité le directeur qui s’est par ailleurs déclaré « heureux que cette originalité soit reconnue ».

Un invité remarquable
Mais l’obtention du label « Scène lyrique » n’était pas l’unique raison de se réjouir : la convention passée avec l’ensemble lyonnais Correspondances permet également au théâtre de retrouver « un nouveau souffle », selon son directeur. Qualifiés de « coup double » par Joël Bruneau, la venue de l’ensemble et le label « Scène lyrique », « constituent une reconnaissance du travail qui est fait dans cette maison », a ainsi affirmé le Maire de Caen. L’ensemble Correspondances succède à William Christie et ses Arts florissants qui étaient restés près de vingt-cinq ans en résidence à Caen.
L’homme à la tête de Correspondances est un visage jeune : à 35 ans, le claveciniste Sébastien Daucé pose ainsi ses valises à Caen. Si le programme artistique de l’ensemble est varié et leur impose de se déplacer dans toute la France, le jeune musicien assure que cette résidence constitue « une vraie chance en plus d’être un honneur»: « on sent tout de suite que l’on est dans une bonne maison », déclare le jeune artiste. L’ensemble Correspondances a été crée à Lyon en 2009 et compte une vingtaine d’artistes en moyenne. Leur répertoire est celui du baroque français et de la musique sacrée du XVIIe siècle.
Deux dates de concert sont à retenir au théâtre de Caen: le samedi 5 mars à 20h00 avec la musique sacrée de Marc-Antoine Charpentier et le mardi 3 mai à 20h00 avec un concert consacré à Michel-Ricard de Lalande. Et pour 2017, Sébastien Daucé se propose de reconstituer sur scène le Ballet royal de la nuit, l’évènement qui a sacré Louis XIV comme le Roi-Soleil…

Commentaire

This post doesn't have any comment. Be the first one!

hide comments

Copyright 2019 Ensemble Correspondances - Tous droits réservés

PartagerTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!